Urbain, trop urbain était partenaire officiel de cette édition 2013 du festival Image de Ville, un événement artistique intelligent et poétique qui, depuis plus de dix ans, croise les sensibilités d’architectes et de cinéastes.

image

Cette année, la notion de ville méditerranéenne a guidé une programmation dont l’illustre Marcel Roncayolo était l’invité d’honneur. 

Urbain, trop urbain a directement participé à deux séances:

  • Lire les territoires… vers l’édition numérique | Avec l’Agence Régionale du Livre, un collectif de documentalistes spécialisés en architecture et en urbanisme, la librairie Imbernon et la revue de photographie Bruit Brut. | 15/11/13
  • Istanbul, ville mégapole | Ont été projetés, comme lanceur du dialogue avec des spécialistes de cette ville et de ses représentations culturelles, quatre court-métrages conçus spécifiquement pour le Nø City Guide Istanbul. Leurs réalisateurs: Karine Maussière, Jordana Maurer, Annakarin Quinto, Gabriel Dutrait. | 16/11/13

image

Urbain, trop urbain était l’invité d’une table ronde organisée par la scène nationale de Dunkerque (Le Bateau Feu) et l’Association des éditeurs du Nord et du Pas-de-Calais. Remerciements, d’ailleurs, aux organisateurs, pour la qualité de leur réflexion et pour la préparation de l’événement, d’une rare intelligence.

Dans le cadre du festival Rêves de lecture, nous avons ainsi pu présenter divers projets, dont le tout récent Micromegapolis, qui a beaucoup plu.

image

> C’était le 28 octobre 2013 à Dunkerque. En savoir plus.

Au forum de Toulouse Midi Pyrénées “Quelle énergie!”, organisé le 13 octobre par le journal LibérationUrbain, trop urbain a débattu en public avec Paola Viganò, urbaniste, et Pierre Cohen, maire de Toulouse.

Urbain, trop urbain a été invité les 10 et 11 octobre 2013 à participer au séminaire Forccast sur l’enseignement de la cartographie des controverses.

Urbain, trop urbain a présenté «Se rendre sensible aux ondes», travail de cartographie des controverses tiré de Micromegapolis.

Rendu public le 15 septembre 2013, ce site documentaire est un complément Web de l’enquête Micromegapolis.

Au point de rencontre entre la petite et la grande échelle, Micromegapolis invite à prendre rendez-vous avec « Gaïa » – cette figure du présent, où la planète est soumise à l’activité humaine, elle-même dépositaire de l’avenir de la planète…

Étape intermédiaire de la recherche, mais aussi partage de références et de liens ayant pour vocation de nourrir le travail des enquêteurs… Ce site Internet diffuse une veille d’information relative aux grandes thématiques de l’enquête…

Micromegapolis, “Lorsqu’une ville rencontre Gaïa” par Urbain, trop urbain (auteur/éditeur) et Bruno Latour (préfacier).

> Télécharger le livre : http://micromegapolis.eu 

Urbain, trop urbain accompagne Arte Radio et Arte Web en tant que conseil éditorial dans la réalisation du projet des Carnets de villes, fresques sonores sur le Web. Le second opus est paru en juin 2013, à l’occasion de l’inauguration du MUCEM. Découvrir Marseille, le mistral urbain.

À l’invitation de l’association Inattendues, Urbain, trop urbain a réalisé une performance poétique, relevant du projet Périph’strip.

C’était à Toulouse, le 29 juin 2013.

Performers: Frédéric Malenfer (peinture), Claire Dutrait (voix), Jean-yves Bonzon (guitare et voix).

Thème